5 tips pour exploiter la puissance de la vidéo social media en BtoB

Social Media 22 / 05 / 2019 6 minutes de lecture

Pour faire passer ses idées et embarquer les internautes, nous, on n’a rien trouvé de mieux que la vidéo ! L’évolution des usages mobiles et des débits de connexion 3G et 4G accélère encore et toujours cette ruée vers la communication vidéo, qui connaît depuis plusieurs années un succès grandissant. Mais si l’on connaît bien les youtubeurs stars de l’humour ou de la mode, comment peut-on tirer profit de ce format quand on s’adresse à des professionnels ?

70 % des marketers B2B utilisent la vidéo pour diffuser leurs contenus. Alors, si vous ne voulez pas perdre du trafic et des ventes au profit de vos concurrents, il va falloir vous y mettre aussi…

Le challenge est de taille, mais c’est ce qui le rend d’autant plus intéressant ! Entre démonstration d’expertise, ligne éditoriale bien établie et ton adapté, la vidéo BtoB est un genre finalement pas si figé qu’on l’imagine. Et en fait, il ne doit surtout pas l’être ! Les réseaux sociaux sont passés de canal de relais à un véritable canal de diffusion, et les vidéos qui y sont diffusées répondent aujourd’hui à un cahier des charges bien précis. Canons de format, de durée et d’habillage, notamment pour le sous-titrage : pas de place pour le hasard.

Et comme on est très gentils, on vous livre 5 conseils tirés directement de notre expérience, en tant que consommateurs mais aussi producteurs de contenus professionnels.

1/ Venez comme vous êtes.

Le copier-coller ? Grossière erreur. C’est évident, vous dites ? Et pourtant, c’est le piège dans lequel beaucoup tombent. C’est pourquoi on vous conseille de ne pas essayer de ressembler à tout prix au youtubeur star de votre secteur ou votre région. Pas besoin de copier point par point les recettes éprouvées de Cyprien ou Norman (la mise en scène, l’écriture, la diction, le montage) : ils ont leur touche, trouvez la vôtre !

Vous devez paraître expert et compétent, mais votre personnalité doit s’exprimer : c’est ce qui retiendra l’attention. Au nom de votre société ou pour votre propre branding si vous êtes indépendant, le conseil est le même : soyez vous-même, et construisez votre “marque vidéo” à partir d’éléments fondamentaux personnels. Le but n’est pas de ressembler à ce qui fonctionne, mais de faire fonctionner votre propre format, avec vos idées et vos valeurs.

2/ N’oubliez pas le fond !

Combien de vidéastes se contentent de faire de la récitation de Wikipedia ou d’articles professionnels tout ce qu’il y a de plus classiques et surfaits ? Beaucoup trop.

Si vous passez bien à l’image et que vous êtes à l’aise, tant mieux, c’est déjà un bon point. Mais c’est loin d’être suffisant ! Quand on parle de vidéo BtoB, on s’adresse à des professionnels, des gens à qui on vend son expertise et/ou ses produits/services. Comme dans toutes les autres stratégies, le fond est primordial, la forme ne suffit pas : la vidéo n’est pas le format magique qui échappe à cette règle.

Vos vidéos peuvent être de différentes natures :

– une présentation de l’entreprise (histoire, équipe, valeurs) permet d’humaniser la marque, de développer sa notoriété et de générer de la confiance ;

– la présentation d’un produit/service vise à convaincre le prospect de l’utilité, voire de la valeur ajoutée qu’il représente ;

– le tutoriel, très à la mode et super pratique, est un guide pour l’audience, et pour vous un moyen de montrer votre expertise ;

– le témoignage, celui d’un client satisfait racontant son expérience, peut emporter la décision d’un prospect

– le teaser est idéal pour annoncer un événement particulier ou la sortie d’un nouveau produit/service…

Votre audience cherche des astuces et des conseils, mais il faut en donner juste assez, mais pas trop, pour leur donner envie de vous contacter. Le juste milieu n’est pas toujours évident à trouver. Vous devrez sûrement procéder à quelques ajustements au cours de vos premières diffusions, mais une fois que vous aurez trouvé votre équilibre, vous pourrez être assurés d’un suivi de prospection aux petits oignons !

3/ Trouvez votre angle.

Vous avez la forme et le fond, c’est déjà un bon début. Il vous manque encore un point essentiel pour assurer votre réussite : trouver un angle d’attaque bien à vous. Eh oui, on ne triche toujours pas sur ses copains youtubeurs ! Il y a sans doute déjà d’autres professionnels dans votre secteur qui travaillent avec la vidéo, alors il faut vous démarquer.

Donc on revient aux fondamentaux : la ligne éditoriale. Et là, c’est toute une stratégie de contenus classique qu’il faut mettre en place. Comment parler à votre cible ? De quels sujets ? Sur quel ton ? Voilà comment vous pourrez trouver votre angle, qui vous accompagnera dans le choix des sujets et dans la manière de les traiter, avec un fil rouge facilement identifiable et reconnaissable par les consommateurs.

Vous voulez parler de recrutement sur Linkedin comme des centaines d’autres professionnels ? Cela peut être une bonne stratégie, mais si et seulement si vous trouvez la voix qui intéressera les internautes et mobinautes. Avec un ton qui vous ressemble et un traitement des sujets original et personnel, vous ferez de vos vidéos des rendez-vous uniques. Soyez créatif, et gardez toujours votre objectif en tête pour ne pas vous perdre en cours de route.

4/ Maîtrisez les formats.

Sur les réseaux sociaux, la vidéo possède ses propres codes. Pour que vos messages passent, il faut maximiser le temps d’attention de l’utilisateur, et respecter le cadre de bonnes pratiques en usage sur chaque réseau social.

Si vous choisissez Youtube pour faire rayonner votre expertise sur des thèmes et mots clés précis, vous pouvez faire ce que vous voulez. La diversité des formats est telle sur cette plateforme que le cadre est assez peu contraignant. Mais bien sûr, une vidéo pas trop longue et dynamique, c’est mieux.

Pour Twitter et Linkedin, les deux réseaux majeurs quand on parle de BtoB, il y a quelques contraintes supplémentaires. Déjà, pensez aux sous-titres ! C’est indispensable pour une consommation optimale de votre vidéo sur mobile. La plupart des utilisateurs de ces réseaux sont des actifs qui déroulent leur timeline dans les transports, ou le midi et le soir, mais en tout cas principalement sur leur mobile. Et ils n’ont pas toujours la possibilité d’activer le son. Alors facilitez-leur la vie : allez encore plus à l’essentiel et raccourcissez vos messages. Allez droit au but. Le format idéal : 40 secondes sous-titrées avec une idée principale et une bonne punchline qui donne envie de vous découvrir (en cliquant sur un lien qui accompagnerait la vidéo par exemple, c’est encore mieux pour générer du trafic, puis des leads !).

5/ Pensez aux robots !

Le but de votre production vidéo est de vous faire connaître, de vous rendre visible et de vous faire décrocher de nouveaux contrats BtoB. Vous pouvez espérer un buzz inattendu, ou utiliser la publicité pour accompagner la diffusion de vos contenus, mais il ne faut surtout pas oublier la puissance du texte accompagnant la vidéo. Mots-clés, qualité, sémantique : tous ces facteurs sont essentiels pour que grâce à votre description, votre contenu soit plus facile à découvrir.

Sur Youtube, c’est pratiquement obligatoire pour pouvoir ressortir dans les “suggestions” de vidéos (dans la barre de droite ou à la fin d’autres vidéos du même thème). Même chose pour être bien placé dans les résultats de recherche Google, puisque les deux plateformes communiquent entre elles depuis le rachat de Youtube par Google en 2006. Bien sûr, il faut penser aux utilisateurs qui vont visionner votre vidéo, mais il ne faut jamais oublier les basiques de la rédaction et du référencement en optimisant tout ce qui est “autour” de la vidéo. Alors pensez aux robots qui vont classer et diffuser (ou non) votre vidéo !

Aujourd’hui, se lancer dans la vidéo BtoB peut paraître simple : un smartphone, un petit micro, et hop, on croit que le tour est joué. Mais ce serait oublier que l’univers du web est extrêmement concurrentiel et mouvant : un tout petit peu plus de technique est nécessaire, tout de même… Avec ces quelques conseils, vous pourrez éviter quelques écueils – et  pour le reste, à vous de jouer !

Exemples de marques qui ont cartonné grâce à une vidéo :

la compagnie new-yorkaise Squarespace, qui commercialise des solutions de création de sites web, a réalisé une vidéo publicitaire étonnante autour d’une fiction ; grâce à une rédaction simple mais prenante, l’entreprise parvient à capter l’attention en présentant des situations familières de façon étrange : https://www.youtube.com/watch?v=JhNVb7Gp0MQ

– la société Slack, spécialisée dans les services à destination des entreprises, a créé une vidéo sur le mode du documentaire scénarisé qui permet à ses futurs clients de se reconnaître dans l’entreprise et de comprendre l’intérêt que ses services pourraient représenter pour eux : https://www.youtube.com/watch?v=B6zVzWU95Sw

– la société américaine Hubspot, spécialisée dans les logiciels consacrés au marketing en ligne, a proposé une vidéo simple et efficace basée sur des témoignages, un bon moyen de mettre en avant l’expérience client et d’en convaincre de nouveaux : https://www.youtube.com/watch?v=kL4B8tkVZUU.

MylèneRigaut
image
letter
Saisissez votre adresse e-mail et vous recevrez chaque nouvel article dans votre boîte mail. No Spam Inside.
image
pro
4 CYCLES DE FORMATION AU DIGITAL
pour les professionnels, sur Lille ou Paris