Inbound & Growth Marketing 30 / 08 / 2017 2 minutes de lecture

Voilà un levier de promotion du contenu digital (et du e-commerce) qui mériterait plus d’attention. Selon une étude de la startup PushCrew, publiée en janvier 2017, l’usage des notifications push via le navigateur progresse – mais lentement. L’outil, bien que très puissant, reste sous-exploité au regard des performances indiquées dans le livre blanc : il apparaît que la notification permet d’obtenir un CTR (pour “taux de clics” en français) deux fois plus élevé en moyenne que celui de l’emailing.

Que sont les notifications navigateur ?

Le principe est assez simple. On le connaît d’ailleurs déjà suffisamment grâce aux apps mobiles, comme par exemple celle d’AliExpress, qui use et abuse du push notif lors des soldes. Depuis quelques années, l’HTML5 permet une implémentation des notifications dans le navigateur, via un site, une progressive web app ou une web application.

Concrètement, l’utilisateur se rendant sur le-dit site se verra proposer l’acceptation (ou non) des push. Une fois permises, les notifications s’affichent pour l’utilisateur sur son ordinateur, qu’il soit dans le navigateur… Ou pas.

Et c’est là une énorme avancée du point de vue de la promotion des contenus digitaux. Mais alors comment expliquer que cette fonctionnalité soit encore si peu visible ? PushCrew explique :

“L’hésitation la plus répandue (28,42% des sondés) lors de la mise en œuvre des notifications push est la peur d’irriter les utilisateurs et de les faire quitter le site. La deuxième raison la plus courante, pour 20% des interviewés, est la peur de spammer leurs utilisateurs. Cependant, la technologie des notifications navigateurs est strictement basée sur la permission.”

Une performance supérieure à l’emailing et au social media

Tout professionnel du marketing digital a une idée des performances moyennes en emailing ou en social media marketing. Elles dépendent de nombreux facteurs, entre pression, timing, objet, format, qualité du contenu et timing. La taille d’audience joue aussi. Et à tous niveaux, la notification push via le navigateur surpasse les leviers habituels.

“Pour les notifications envoyées à moins de 5000 abonnés, le CTR moyen est énorme : 10,85%. Comme le nombre d’abonnés augmente au-dessus de 25000, le taux de clic s’établit à un joli 4-6%. Comparez-le au taux de clics moyen des emails, qui oscille entre 3-4%. Les médias sociaux sont encore pires pour les taux de clics; Seulement 0,07% de votre audience Facebook interagit avec vos messages et le chiffre est 0,03% pour Twitter.”

CTR des notifications navigateurs selon Pushcrew

Astuce : quand pusher une notification ?

On va faire simple et vous montrer le graphique proposé dans l’étude. Il est clair que le meilleur moment se situe en matinée, entre 6h et 10h, ou bien en toute fin d’après-midi (volume d’envoi oblige). PushCrew précise d’ailleurs que “le mercredi est le meilleur jour pour envoyer une notification push si vous voulez un taux de clics plus élevé. Le CTR moyen du mercredi s’établit à 6,21%.”

meilleur-moment-notification-navigateur-pushcrew

À vous de jouer !

Cet article a été publié initialement sur Content Avenue.

AngePozzo di Borgo
image
letter
Saisissez votre adresse e-mail et vous recevrez chaque nouvel article dans votre boîte mail. No Spam Inside.
image
pro
4 CYCLES DE FORMATION AU DIGITAL
pour les professionnels, sur Lille ou Paris